Check-list des bonnes pratiques en rédaction web

Lorsqu’on écrit quelque chose sur le web, on sera potentiellement (et on l’espère) lu par des milliers de personnes (rien que ça )! Mais rédiger pour le web est toute une aventure. On parle aux internautes autant qu’aux petits robots des moteurs de recherche. La rédaction web est un des piliers : tant dans le référencement naturel que dans la popularité de votre site ! Alors, soignons tout ça ! Petite liste non exhaustive des points à checker.

 

 

01. Règles de bases

Dans la tournure :

  • Un article = un sujet. On évite de caser une multitude d’infos et d’en perdre le champ sémantique principal
  • Avoir une écriture concise, simple et agréable à lire. Out, les phrases à rallonge façon Flaubert.
  • Écrire au présent (autant que faire se peut !)
  • Sélectionner l’information, notamment sur des sujets vastes et parfois complexes, pour accéder directement au plus important.
  • Éviter les fautes d’orthographe et les répétitions, ça va s’en dire
  • Éviter les mots parasites qui surchargent et/ou les placer à bon escient « en effet, ainsi, tout d’abord… ».
  • Éviter les mots fourre-tout : « nombreux, multiples, divers… » : → C’est de l’anti-information.
  • Soigner les majuscules accentuées : dans insertion caractère. Cela évitee les doubles-sens. ex : « GISCARD CHAHUTE A L’ASSEMBLEE » (fout le boxon ou est boxoné ?!)
  • Mentionner ses sources s’il y en a, en faire des liens et les ouvrir dans un nouvel onglet

Dans la forme :

  • Mettre les espaces insécables avec la puce spéciale. (C’est l’espace obligatoire → °: Avec Ctrl+Maj+espace)
  • Éviter l’usage de majuscules à tout va. UNE MAJUSCULE EST CONSIDÉRÉE COMME UN CRI POUR GOOGLE
  • Pas de soulignage, c’est uniquement réservé au lien hypertexte (code de conduite du web 😉 )
  • Soigner les espaces : Pas de double espaces
  • Bien penser à ouvrir les liens externes dans un nouvel onglet (comme mentionné plus haut, ça serait dommage de perdre votre lecteur après tant de rigueur rédactionnelle!)

02. Coté SEO

Rédiger pour le web, c’est rédiger pour votre référencement. Il est une clé d’entrée essentielle. Il est important de connaître les principales balises HTML, de savoir ce que l’on a « réellement » rédigé et de suivre surtout, une forme de rigueur technique.

  • Un seul H1 par page. Et on y déroge pas !
  • Ne pas laisser trainer des grands titres vides <h3></h3><h3>Mon titre</h3>
  • Bien renseigner les balises title et description (en utilisant Yoast SEO sur WordPress par exemple) afin d’éviter que les premières phrases sans mots-clés se retrouvent dans le snippet Google
  • Surtout, tenir une régularité dans les articles ! On évite 3 le même mois, et silence radio pendant deux mois. Vous pouvez programmer vos articles. (Voir l’article : Planning éditorial)

03. Quelques astuces

    • Faire des paragraphes courts : une idée par paragraphe.
    • Un paragraphe ne doit dépasser pas un écran (si le texte est intéressant, l’internaute n’hésitera pas à baisser son écran).
    • Utiliser le gras pour mettre en valeur vos contenus, vos mots-clés et animer la lecture
    • Préférer une liste à puce plutôt qu’une liste à virgule linéaire (bien mis en avant dans cet article….)
    • Jouer avec des encadrés, des petites coquetteries de style en somme
    • Insérer des visuels légendés et sourcés (1 image vaut 1000 mots!)

On somme, rédiger n’est pas une mince affaire. Penser : Fluidité // Crédibilité // Robots et le tour sera joué 😉